Yellow Formation

La formation est-elle utile?

La formation est-elle utile ?

Oui assurément mais pas n’importe comment.

Pour que le transfert des acquis soit le plus optimal possible, la formation classique doit faire la part belle aux activités ludico-pédagogiques et surtout il convient de former en contextualisant le contenu. Limiter les présentations à l’essentiel et privilégier l’apprentissage par la pratique est la première voie du succès. Lorsque les apprenants sont amenés à découvrir du contenu à partir de leur propre contexte et sur base de leur expérience, la formation a toutes les chances d’être un succès. L’apprentissage concret devient utile puisqu’il répond aux besoins du groupe.

La personnalité du formateur est extrêmement importante aussi. Pour marquer son auditoire, il doit user de stratagèmes pédagogiques. Il doit notamment solliciter ses apprenants au maximum et de manière variée. Il doit donner des exemples, raconter des histoires et des anecdotes. Cela veut dire que si le formateur suscite les émotions de ses apprenants, il facilitera le transfert des acquis. En d’autres mots, il doit faire appel à l’intellect de ses élèves mais encore plus à leur intelligence émotionnelle.

La saturation est l’ennemi de la formation.

De plus, il faut aussi qu’il évite la surcharge cognitive. La saturation est le pire ennemi des moments de formation. Faire de nombreuses pauses n’est pas un obstacle. Que du contraire.

Communiquer pour mieux aider à apprendre

Si les responsables ont préparé les sessions de cours en impliquant les participants tant dans l’élaboration des objectifs, dans l’analyse des besoins ainsi que dans l’élaboration du programme, l’apprentissage n’en sera que meilleur. En d’autres termes, être impliqué dans le processus motive.

La formation seule ne suffit pas

La formation n’est qu’une étape dans le transfert des acquis. L’apprentissage doit s’enrichir de sessions de coaching ou de supervision pour permettre aux uns et aux autres un partage d’expériences sur base des notions vues. Ces séances sont l’assurance d’une forte capitalisation des contenus de formation. Si aucune réactivation n’est prévue après la formation, le taux de rétention tombe à 20% au bout d’un mois seulement. Que dire après un an ?

La formation prend dès lors être complétée par un suivi pratique sur un plus long terme car c’est un gage de renforcement des acquis.

L’équation est la suivante :

Implication dans la préparation + formation + suivi post-formation sous forme de coaching = transfert des acquis réussi et motivation.

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires